Litchfield Café 061I spent 7 weeks in the middle of nowhere : Litchfield National Park in the northern Territory, south of Darwin. There I was welcomed by the team of the Litchfield Café and worked against food and accommodation. I shredded carrots, peeled potatoes, prepared hamburger patties and croc burger, wash dishes (a lot of them), dug a trench, took orders, served food, cleaned tables, prepared sandwiches (loads of them), prepared milkshakes and iced coffee, struggled with the cream siphon, and so on... it was awesome.

 

Now when I say that the Litchfield Café is in the middle of nowhere, I do not exagerate. There is no public service around here, we make our own electricity with a fuel generator ; we pump the water from the nearby creek ; and burn all the garbage in the backyard (a huge yard). We rely on a truck delivering food once a week and sometimes someone will go to Darwin to get everything we miss.

 

Litchfield Café 287We are in the middle of nowhere but far from being alone here. Wildlife is diversified and very much alive : wallabies, sulfur-crested cockatoo, curlew, kookaburra, mosquitoes, sandflies, crocodiles, wild pigs, wild cows, wild buffaloes, spiders, dingoes and snakes.

During those 7 weeks I lived in a army-like tent with the blinds up on the nature side. I was regularly awaken with a couple of wallabies meters away from me.

 

J'ai passé 7 semaines au beau milieu de nul part / Litchfield National Park dans le Northern Teritory, au sud de Darwin. J'y ai été accueilli par l'équipe du Litchfield Café et y ai travaillé en échange du gîte et du couvert. J'ai râpé des carottes, éplucher des pommes de terre, préparé la viande des hamburgers et des croc burger, lavé des assiettes (beaucoup), creusé une tranchée, pris des commandes, servi des repas, nettoyé des tables, préparé des sandwiches (trop), fait des milkshakes et cafés glacés, me suis battu avec le siphon de la crème chantilly, et encore plein d'autres choses : c'était super.

 

Litchfield Café 236Quand je dis que le café est au milieu de nul part, je n'exagère pas ; il n'y a pas de service public ici. On fabrique notre propre électricité avec un générateur au fuel ; on pompe l'eau directement dans la crique d'à côté ; et on brûle nos déchets dans le bush. On n'attend impatiemment le camion de livraison une fois par semaine et de temps en temps quelqu'un va à Darwin pour récupérer tout ce qui manque.

 

On est au milieu de nul part, mais on n'y est pas tout seul : la nature y est impressionnante et abondante : wallabys, cacatoès, kookaburra, moustiques, mouches des sables, crocodiles, porcs, vaches et buffles sauvages, araignées, dingos, et serpents.

Pendant ces 7 semaines, j'ai dormi dans une tente avec les bâches opaques relevées sur la nature. Régulièrement j'ai été réveillé par quelques wallabys à quelques mètres à peine de moi.

Litchfield Café 376