TP's adventures in Australia 2011

23 septembre 2011

Day 93 - Voyage on the Ghan and Stunning sunset !!

Alice Springs - Adelaide via Ghan 367Travelling on the Ghan - the the famous australian train riding between Adelaide and Darwin - I got the chance to witness the most sensational sunset. 

Australia is a country with generally awesome sunsets, and this one was particularly impressive. 
Imagine a cloudless sky above flat lands with red sand nurrishing green bushtrees.
A perfectly round sun shinning as never before surrounded by a burning halo. It then turned to bright red, a hardly described color. then a soft purpleslowly fading away until it completely disappeared about 10cm above the horizon. It left a beautiful twilight sky going from clear blue to deep purple via soft nuances of yellow and red.

STUNNING !!

 

Alice Springs - Adelaide via Ghan 348Voyageant sur le Ghan - le train australien mythique qui relit Adelaide et Darwin - j'ai eu la chance d'observer le plus sensationnel coucher de soleil.

L'Australie est un pays avec des couchers de soleil générallement impressionnants, comme dirait Louis José Houde "c'est pas l'même gars qui met les buches dans l'soleil", et celui-ci était particulièrement époustouflant.
Imaginez un ciel sans nuage au dessus d'un pays tout plat: sable rouge et arbustes verts.
Le soleil est ârfaitement rond, brillant comme jamais et entouré d'un halo brulant. Il passe ensuite à un rouge éclatan, puis un ton violet paste avant de se voiler lentement jusqu'à disparaitre complètement environ 10cm au dessus de la ligne d'horizon.
Il laisse un surperbe crepuscule: le ciel se colore, passant d'un bleu pur à un violet profond via des tons pastel de jaune et de rouge.

EPOUSTOUFFLANT ! 

Posté par RstalblotL à 11:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 septembre 2011

Day 87 to 92 : The Red Center

Uluru - Kata Tjuta - King's Canyon 127Still making my way south, I arrived in Alice Springs to discover the Red Center. 

Alice Springs is a true oasis in the middle of the desert. It is surprinsingly green, very far from the idea I had of the place before coming. There are lots of vegetation especially this year, which was particularly rainful. 
the second most populated city of the Northern Territory, with about 36.000 people is on the Stuart Highway, half way between Adelaide and Darwin. It is the access to the Uluru/Ayers rock, only 450 km away (which is nothing for Australia).

If Alice Springs is a nice small town, there is not much to do. It is actually plain boring. So I will concentrate an the awesome 3-day camping trip I took to Uluru and King's Canyon. I did not actally want to see the Uluru when I first came to Australia but being so close, I decided to take the trip anyway. Just in case I regret not going a few years from now. And definitely I did not regret my trip.

Uluru - Kata Tjuta - King's Canyon 019Hiking in King's Canyon and Kata Tjta is a great experience with wonderful lookouts. Patches of green vegetation on bright red sandy rocks underneath a clear blue sky : the view is gorgeous. But it is nothing compared to the sensation of approaching the luru. Seeing the rock from the road, it looks like floating abouve the land. It is hard to describe as there is no real explanation for it. But the experience is absolutely breathtaking ! 
The Uluru is also full of aboriginal culture, and might be the only place in Australia to showcase collaboration between Whites and Aborigines for the preservation of the national Park. 

 

Toujours en route vers le sud, je suis arrivé à Alice Springs pour visiter le Centre Rouge

Uluru - Kata Tjuta - King's Canyon 082Alice Springs est une véritable oasis au milieu du désert. La ville est surprenamment verte, une vision très éloignée de l'idée que je pouvais m'en faire. La végétation est particulièrement importante cette année due à de fortes précipitations. La secode ville la plus peuplée du Territoire du Nord (environ 36.000 habitants) est situé sur la Stuart Highway, à mi-chemin d'Adelaide et de Darwin. C'est la porte d'entrée vers Uluru à juste 450km (ce qui n'est rien pour l'Australie).

Si Alice Springs est une petite ville agréable, il n'y a pas grand chose à y faire : c'est même assez ennuyeux. Je vais donc me concentrer sur la géniale excursions vers Uluru et King's Canyon. Je ne souhaitais pas particulièrement voir l'Uluru en arrivant en Australie mais à en être si près, j'ai décidé de faire ce petit détour, juste histoire d'être sûr de ne pas le regretter plus tard. Et je ne le regrette vraiment pas.

Uluru - Kata Tjuta - King's Canyon 095La randonnée sur King's Canyon et Kata Tjuta est une superbe expérience avec de sublimes panoramas. Une végétation verte se détache du sol rouge avec pour fond un pur ciel bleu: la vue est parfaire. Mais tout ceci n'est rien à côté de la sensation d'apporcher l'Uluru. Voir le rock depuis la route, il semble flotter au-dessus de la terre. Elle est difficile à décrire car il n'y a pas véritablement d'explication, mais la sensation est epoustouflante !
L'Uluru est aussi plein de culture aborigène et est surement la seule place en Australie à montrer une colloboration fructueuse entre Aborigène et Blancs pour la protection du Parc National. 

Posté par RstalblotL à 14:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 septembre 2011

Day 83 : The Wilderness Farm

Litchfield Café - Darwin - Katherine 427Finishing at Litchfield Café, I started my way south toward Sydney, via the Ghan and Adelaide.

I decided to stop on the way at Katherine and found a wwoofing job at the Wilderness farm: picking and packing vegetables : pumpkin, watermelon, zuchini and many more. This was not my wisest move. 
I did not mind the work, though physical, it was enjoyable and the team was a lot of fun. But I think I found my limit when it comes to personal hygiene. The situation at the farm was beyond imaginable. Never cleaned buildings, outdoor kitchen with tonnes of ants, flies and other bugs, dirty plates and food packed in a filthy fridge. But this is nothing compared to the toilets. A waterless shithole in the field. The seat was rarely cleaned (if ever), the odor was unbearable and just a rusted half circle cut in a steel tank protect the view from those staying in the kitchen. Added to that the fact that half of the management is a drunken crazy idiot, very aggressiv, who carries a loaded gun by the kitchen table. 

I quickly left this awful place and enjoyed a day visiting Katherine instead.

Katherine is the third most populated city in the Northern territory, with something like 6.000 inhabitants. 
Located on the Stuart highway, on the south bank of the crocodile infested Katherine river.  

 

Litchfield Café - Darwin - Katherine 430En terminant mon travail au Litchfield Café, je suis parti vers le sud et Sydney, via Adelaide et le Ghan 

J'ai décidé de m'arrêter sur la route à Katherine pour travailler quelque temps à la Wilderness Farm. Récolte de légume. Ce ne fut pas ma meilleure décision. Bien que physique le travail était agréable et l'équipe très sympatique. En revanche j'ai atteint ma limite en ce qui concerne l'hygiène. La situation à la ferme était au dela de l'imaginable. Les batiments n'étaient jamais nettoyés, la cuisine était à l'extérieur avec des tonnes de mouches, de fourmis, et autres bestioles, la nourriture était compressée dans un frigidaire horriblement sale. MAis tout ça n'est rien à côté des toilettes. Un trou sans eau qui donne directement sur la fosse sceptique, le siège en bois rarement (ou jamais) nettoyé, l'odeur était intolérable et un simple demi-cercle en tôle rouillée servait à bloquer la vue de ceux restés dans la cuisine. Ajouté à ça le fait que l'un des deux propriétaire est un alcoolique fou et aggressif, qui se promène avec un fusil chargé autour de la table de dîner.

Je me suis rapidement enfoui de cet horrible lieu et j'en ai profité pour visiter la petite ville de Katherine.

Katherine est la troisième ville la plus peuplée du Northern Territory avec quelque chose comme 6.000 habitants.
Elle est située sur la Stuart Highway et la berge sud de la Katherine river.   

Posté par RstalblotL à 16:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 septembre 2011

Day 33 to 81 : Litchfield National Park – Litchfield Café

Litchfield Café 061I spent 7 weeks in the middle of nowhere : Litchfield National Park in the northern Territory, south of Darwin. There I was welcomed by the team of the Litchfield Café and worked against food and accommodation. I shredded carrots, peeled potatoes, prepared hamburger patties and croc burger, wash dishes (a lot of them), dug a trench, took orders, served food, cleaned tables, prepared sandwiches (loads of them), prepared milkshakes and iced coffee, struggled with the cream siphon, and so on... it was awesome.

 

Now when I say that the Litchfield Café is in the middle of nowhere, I do not exagerate. There is no public service around here, we make our own electricity with a fuel generator ; we pump the water from the nearby creek ; and burn all the garbage in the backyard (a huge yard). We rely on a truck delivering food once a week and sometimes someone will go to Darwin to get everything we miss.

 

Litchfield Café 287We are in the middle of nowhere but far from being alone here. Wildlife is diversified and very much alive : wallabies, sulfur-crested cockatoo, curlew, kookaburra, mosquitoes, sandflies, crocodiles, wild pigs, wild cows, wild buffaloes, spiders, dingoes and snakes.

During those 7 weeks I lived in a army-like tent with the blinds up on the nature side. I was regularly awaken with a couple of wallabies meters away from me.

 

J'ai passé 7 semaines au beau milieu de nul part / Litchfield National Park dans le Northern Teritory, au sud de Darwin. J'y ai été accueilli par l'équipe du Litchfield Café et y ai travaillé en échange du gîte et du couvert. J'ai râpé des carottes, éplucher des pommes de terre, préparé la viande des hamburgers et des croc burger, lavé des assiettes (beaucoup), creusé une tranchée, pris des commandes, servi des repas, nettoyé des tables, préparé des sandwiches (trop), fait des milkshakes et cafés glacés, me suis battu avec le siphon de la crème chantilly, et encore plein d'autres choses : c'était super.

 

Litchfield Café 236Quand je dis que le café est au milieu de nul part, je n'exagère pas ; il n'y a pas de service public ici. On fabrique notre propre électricité avec un générateur au fuel ; on pompe l'eau directement dans la crique d'à côté ; et on brûle nos déchets dans le bush. On n'attend impatiemment le camion de livraison une fois par semaine et de temps en temps quelqu'un va à Darwin pour récupérer tout ce qui manque.

 

On est au milieu de nul part, mais on n'y est pas tout seul : la nature y est impressionnante et abondante : wallabys, cacatoès, kookaburra, moustiques, mouches des sables, crocodiles, porcs, vaches et buffles sauvages, araignées, dingos, et serpents.

Pendant ces 7 semaines, j'ai dormi dans une tente avec les bâches opaques relevées sur la nature. Régulièrement j'ai été réveillé par quelques wallabys à quelques mètres à peine de moi.

Litchfield Café 376

Posté par RstalblotL à 22:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Day 33 to 81 : Litchfield National Park – Snake Handling

Litchfield Café 094Snakes are part of the life in Australia. They are everywhere and Australia accommodates 18 of the 20 most dangerous snakes in the world. In the top Northern Territory the most dangerous snake you can find are the western brown and eastern brown. Very nasty and aggressive snakes that can grow up to 3 meters, their venomous bites delivers enough venom to harm a man and kill elderlies and children. In any case medical assistance is needed.

There are also many species of python.

During my stay i came across a handful of snakes, usually in the shower block at dusk, where they seek the warmth of the pavement. My best encounter however was in the morning when I saw the tail of a snake slithering behind the sink. I checked it out from a safe distance and identify the snake as a python : a juvenile carpet python.I scared it away from the sink and when on the ground, I gently picked it up on a wood stick to take it back to the bush where it belonged.

Carpet python can grow up to 4 meters and have a nasty nature, they often bite and though not venomous, the bite of a grown up can lacerate skin deeply and be infectious.

 

Many skake bites occur every year in Australia. But the country is prepared and snakes kill less than 1 person per year in the country.

 

Litchfield Café 101Les serpents sont monnaie courante en Australie. Ils se retrouvent partout et l'Australie abrite 18 des 20 races de serpents les plus dangereux au monde. Autour de Darwin, l'espèce les espèces les plus dangereuses sont le western brown et l'eastern brown. Très agressif, ils grandissent jusqu'à 3 mètres et leur morsure venimeuse peut être fatale pour les enfants et personnes âgées et très dangereuse pour l'homme. Dans tous les cas une prise en charge médicale est nécessaire. Il y a aussi de nombreuses espèces de python.

Pendant mon séjour j'ai pu voir une poignée de serpents, en général le soir dans les douches où ils recherchent la chaleur du béton. Ma meilleure rencontre cependant fut un matin, quand j'ai vu la queue d'un serpents glisser derrière l'évier. J'ai vérifié qu'il s'agissait d'un python : un python carpet enfant. Après l'avoir effrayer pour le faire sortir de derrière l'évier, je l'ai récupérer du sol avec un bâton pour le ramener vers le bush où il appartient.

Le python carpet peut grandir jusqu'à 4 mètres et a une assez mauvaise nature. Il est agressif, et sa morsure bien que non venimeuse peut infliger des blessures profondes et être infectieuse.

 

Les morsures de serpents sont relativement fréquentes en Australie, mais le pays y est préparé et les serpents tuent moins d'une personne par an.

 

Posté par RstalblotL à 22:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Day 33 to 81 : Litchfield National Park – Waterfall swimming

Litchfield Café 024What do you do when you are not working in Litchfield National Park? Best thing is to grab a bike; cycle a 4 to 10 km; and enjoy the swimming in natural pools or waterfalls. Whether it is Wangi falls, Cascades or Walker creek, the swim is enjoyable and refreshing…

 

Litchfield Café 279

 

 

 

 

Que faire au milieu d’un parc national? Le mieux est de prendre un vélo ; rouler 4 à 10 kilomètres ; et apprécier une baignade dans une des piscines naturelles ou chutes d’eau du parc. Que ce soit à Wangi falls, cascades ou Walker creek, la baignade est rafraichissante.

Posté par RstalblotL à 22:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Day 33 to 81 : Litchfield National Park – Croc Hunting

Litchfield Café 149There is no need to hide the truth : there are crocodiles in the Litchfield National Park and all around Darwin. Freshwater crocodiles are not too big : they grow to 3 metres long and feed on fishes mostly, they are pretty harmless to human. But there also are saltwater crocodiles aka estuarine crocodiles : those prehistorical monsters feed on everything they find : fishes, lizards, birds, small mammals, big mammals and human if the occasion arise. They are absolutely amazing animals.

 

Few hundred meters behind the Litchfield café there is a billabong inhabited by crocodiles, and I spend a few days there trying to spot one in the wild. Not being a daredevil, I reckon there are n  salties in those water (or at least there should not be), I was still very careful everytime I went for a walk around there. I did not see any croc in the billabong, the closer I get from one is to hear it entering the water as I approach the bank. I can say that I was less than 50 meters away from a wild crocodile and a later day I spot the tail of a 1.5 meters freshie from the back of a car.

 

But let's learn a bit more about crocs … after the french version.

 

 

Litchfield Café 159Il n'ai pas besoin de le cacher, il y a des crocodiles dans le Parc Litchfield et autour de Darwin. Les crocodiles d'eau douce ne sont pas très grands : jusqu'à 3 mètres et se nourrissent principalement de poissons, ils sont inoffensif pour l'homme. En revanche, il y a aussi des crocodiles des estuaires ou d'eau salé, appelés ainsi car ils sont capables de supporter l'eau salée des océans. Ces monstres préhistoriques grandissent jusque 6 mètres et se nourrissent de tout ce qu'ils trouvent : poissons, lézards, oiseaux, petits mammifères, grands mammifères et nous si l'occasion se présente. Ce sont des créatures absolument fascinantes.

 

A quelques centaines de mètres derrière le café il y a une crique et plusieurs trous d'eau habités par des crocodiles d'eau douce. Il n'est pas censé y avoir des crocodiles d'estuaires. Je suis toutefois resté très prudent à chaque fois que je me suis approché du lieu pour tenter d'apercevoir le monstre.

 Je n'ai pas eu cette chance, le mieux que j'ai obtenu a été d'entendre un crocodile entrer dans l'eau alors que je m'approchais de la rive. Il reste que je me suis trouvé à moins de 50 mètres d'un crocodile sauvage. Plus tard, j'ai pu apercevoir la queue d'un croc de 1m50 depuis le confort d'une voiture.

 

 

Litchfield Café 141Now like I said before, let's learn more about the crocs (thanks to my visit to the awesome Crocosaurus cove in Darwin)

Crocodiles are very old creatures, much older the human. But they have not evolved much as they have always been perfeclty designed killing machines.

Crocs are stealth hunter : a 6 metre long croc weighting over half a tonne can literally disapear in a shallow mud water thanks to several features.

All hunting organs are located on top of the head : eyes : ears and nostrils. The croc can be immerged under water and still see, hear and smell its prey. But what is amazing is the way crocs control their submerssion. They can actually control the amount of air in their lungs to decide precisely the depth they want to stay at, like a submarine. Crocodiles also have the amazing capacity of controlling the heart rate reducing it to as low as 5 beats per minutes to save their energy. They are also able to accelerate this heart rate to create a ruch of energy and, with a powerful tail half the size of their body, propulse themselves several metres above the water.

Being cold blooded animal, the croc are energy efficient. They use the solar panels on their back to get energy from the sun (on the contrary we need to eat regularly for the only purpose of eating our body). Crocs can rely on one big meal for several months.

 

Litchfield Café 212Crocs are also very sensitiv and carring animal. A croc mother will spend 3 months protecting her nest against predators. When the hatchlings come off the egg she takes them gently in her jaws to take them to the safety of the water. She has very sensitiv sensors on her jaws to ensure she does not crash her babies.

Awesome animals, I could watch them for hours.

Posté par RstalblotL à 21:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Day 33 to 81 : Litchfield National Park - Bushfire fighting

Litchfield Café 328During my stay in Litchfield National Park, the humidity dropped drastically to a pretty unusual 5%, the temperature was high and the wind strong, which made the Northern Territory fire commissioner to raise the fire alert to catastrophic (the highest level of the fire risk scale). And then fire happened everywhere around Darwin. It burned a mango orchard to the ground and destroyed two unoccupied dwellings around Katherine. It also burned in the Litchfield National Park and came very close to burning the Café I was working for: as close as a couple hundred meters, actually. So alert was given, and I was ready to fight my very first Australian bushfire (or for being true, my first any kind of fire).

First thing first, we prepared our backup plan: flee. Put all your belongings in a van, park it ready to go. For it we cannot win the battle against the fire, we need not to lose any minute before getting the hell out of there. Second: dress appropriately with long pants and sleeves to avoid being burned through the fire radiation. Third: start a backfire.

Litchfield Café 323Australian bush fires are huge and uncontrollable: 30 km wide for ours. You do not try to extinguish this kind of fire for it cannot be done. You would just try to prevent it from damaging any property or killing any person. This is done by starting backfire, for what is burned cannot burn anymore.

  1. Create a dirt barrier : use an access road and turn over the dirt to get rid of all the grass that could burn and help the fire to cross
  2. Light the grass and dry trees and count on the wind to push the fire you just lit away
  3. Extinguish all the small flames that burns toward the dirt barrier

The backfire will burn the nature around the property you want to save and the wild bushfire will not be able to come any close…

 

Fire is part of the natural cycle in the Northern Territory and many other parts of Australia. Even though it looks desolated and dead afterward, a good fire is essential for the nature to restart growing.

 

 

Litchfield Café 364

Pendant mon séjour au parc Litchfield, l’humidité est tombée à un niveau assez inhabituel de 5 %, la température était très élevée et les vents forts, ce qui a décidé le comité incendie a élevé l’alerte de vigilance au plus haut niveau : catastrophique.

Et puis les feux ont pris un peu partout autour de Darwin. A Katherine un incendie a ravagé une plantation de Mangue et détruit deux habitations inoccupées. Ca a aussi brulé dans le parc Litchfield.

L’incendie est venu très près du café : environ 200 mètres. L’alerte a été donnée et je me suis préparé à combattre mon premier feu de bush australien (et mon premier feu tout court par la même occasion).

 

Tout d’abord il faut preparer le plan B : la fuite. Mettre ses affaires dans un véhicule parqué prêt à partir. Car si on ne peut stopper l’incendie il faudra partir sans perdre de temps. Ensuite, il faut se vêtir correctement : manches et jambes longues pour éviter les brûlures par radiation. Enfin, il faut allumer un contrefeu.

 

On ne combat pas un feu de forêt en Australie comme en Europe, le feu y est trop important (30 kilomètres de front dans le cas présent), trop violent, trop incontrôlable. On ne peut pas l’éteindre il faut donc l’empêcher de s’approcher des habitations. Ceci ce fait en allumant des contrefeux tout autour de ce qu’on veut protéger.

 

  1. Créer une barrière : on utilise u chemin d’accès en terre en prenant soin de retourner la terre pour éliminer l’herbe qui y aurait poussé.
  2. Allumer le feu : on brûle les hautes herbes et on compte sur le vent pour pousser le contrefeu
  3. Eteindre les petites flammes qui brûlent vers la barrière

 

Le contrefeu va brûler toute la nature autour de la propriété à conserver, et le feu de bush “sauvage” ne pourra pas s’approcher: car se qui a brûler ne peut pas rebrûler…

 

Le feu est une constante naturelle de la vie dans le territoire de nord et dans la majeure partie de l’Australie. Même si la nature apparait délabrée et morte, le feu est essentiel pour que la nature redémarre de nouvelles pousses et ne s’étouffent pas elle-même sous ses vieux arbres.

Posté par RstalblotL à 21:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 juillet 2011

Day 32 : Many changes - Jour 32 : que de changements !

Magnetic Island 160While I was convinced that my plane to Darwin was on Saturday, I realized that I actually booked it for Friday and I had to rush away from Magnetic Island to catch it : loosing one night booked at the hostel and a bus transfer from Townsville to Cairns.

Finally arriving in Darwin on Friday, I excepted to spend a couple weeks in the Northern Territories capital. Only to find out that (at first sight only), Darwin do not look like a very welcoming city : it is expensive, very hot (slightly suffocating), and with a huge aborigines problem.

 

 

While I expected to spend a couple weeks in Darwin and had booked my hostel for 2 nights to start with. I receive an e-mail from a host that can accommodate me for 2+ weeks in a remote place by Litchfield park. There is no community around, no phone coverage, no shops, no nothing. So I am going tomorrow to live a true OZ life away from everything i used to know. (And I will lose a second night in a hostel in less than 48 hours ….. )

 

I might not have internet access for the time I stay in litchfield park. But I will give you updates when I get back...

 

 

Magnetic Island 086alors que j'étais persuadé d'avoir réservé mon billet d'avion pour Darwin le samedi, je me suis rendu compte assez tard, que mon avion décollait en réalité le vendredi. J'ai donc du quitter Magnetic Island précipitamment en perdant au passage une nuit d’hébergement et un transfert en bus de Townsville à Cairns.

Finalement arrivé à Darwin vendredi, je m'attends à passer quelques semaines dans la capitale des Territoires du Nord. Mais je m’aperçois vite que Darwin n'est pas une ville des plus accueillantes : c'est une ville chère, très chaude, avec un véritable problème aborigène.

 

Alors que je m'attendais donc à passer quelques semaines à Darwin, je reçois un e-mail d'un hôte qui veut bien me recevoir quelques semaines (travail contre hébergement et repas) à Litchfield Park, dans un lieu totalement reclus, loin de toute civilisation, sans magasins, sans couvertures téléphoniques... Je pars donc découvrir une vraie aventure australiennes là-bas (en perdant au passage une deuxième nuit d'hôtel en moins de 48 heures...)

 

Je ne pense pas avoir d'accès internet tout le temps que je serai là-bas, mais je vous donnerai des nouvelles des mon retour à la civilisation.

Posté par RstalblotL à 22:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Days 29 to 31 : Magnetic Island

Magnetic Island 058Magnetic Island est une île situé à tout juste 8 kilomètres de Townsville et surnommée la capitale australienne du Koala. Malgré son nom, cette île n'est en rien magnétique. L4histoire raconte que lors de ses expéditions australiennes, le capitaine James Cook aurait vu son compas se dérégler en passant au large de Magnetic Island. Mais l'explication la plus probable de ce phénomène est qu'en déplaçant les canons en fonte du bateau, un ouvrier de la maintenance ait lui même causé le dérèglement du compas.

Il s'agit d'une île rocailleuse et montagneuse avec un point culminant à 456m. A première vue inhospitalière, elle offre en fait une multitude de criques dont la plupart ne sont accessible qu'à pied ou en bateau.

 

Magnetic Island 176Durant mon séjour sur Magnetic Island, j'ai eu l'occasion de faire un tour en kayak de mer vers ces baies recluses. J'ai aussi beaucoup marché : environ 15 kilomètres de sentiers de randonnées à travers l'île et qui offre des panoramas somptueux. J'ai découvert la faune locales : koalas, wallabys des rochers, lorikeet, cacatoès ; mais je n'ai malheureusement pas croisé de serpents sauvages : green tree snake (inoffensif), et death adder (venimeux et mortel).

 

 

Magnetic Island 147Magnetic island is a rock island located at only 8 kilometers from Townsville. She is best known by locals as Maggie or as the Australian capital of Koalas. Apart from its name, nothing is magnetic on Magnetic island. The story tells that, while navigating along the island, captain James Cook saw his compass being unsettled. No one knows what really happened but the most plausible explanation would be that a maintenance staff, by moving the huge steel canons too close too the compass had modify the compass orientation slightly.

 

Magnetic Island 121While staying on Magnetic Island I had the chance to go sea-kayaking along some of the many secluded bays accessible only by boat or by foot. I also walked a lot : on the 15+ kilometers of walking tracks going east to west, with breathtaking lookouts. I discovered the local fauna : rock wallabies, koalas, loorikeet, cockatoo ; but unfortunately i did not see any wild snake : neither the friendly green tree snake, nor the deadly death adder.  

Posté par RstalblotL à 22:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]